Carole SCHEECK LORENTZ

/!\ Message du 23/09/2020 – Cette soignante ne suit à présent que des personnes en situation de grossesse ou post-accouchement.

14 faubourg de Strasbourg, 67230 Benfeld
tél. : 06 83 27 34 51

  • Femme soignante
  • Sage-femme
  • Secteur 1
  • accessibilité du cabinet : rampe d’accès, sièges dans la salle d’attente

Informations complémentaires

  • Sensibilité violences sexuelles et/ou gynécologiques
  • Accompagnement et prise en charges des violences
  • Accompagnement et suivi de grossesse
  • Suivi post-accouchement
  • Examen « à l’anglaise » (sur le côté)

Commentaires

« Cette soignante a suivi un DU auprès de Martin Winckler sur la question des violences obstétricales. »

Irène MERIAUX

PMI Le Nautile, 29 Avenue de Frais Vallon, 13013 Marseille
Prise de rendez-vous en ligne possible

  • Femme soignante
  • Médecin généraliste
  • Secteur 1
  • Langues sup. : Anglais
  • Accessibilité du cabinet : rampe d’accès, ascenseur, sièges dans la salle d’attente, table d’examen adaptée, toilettes aménagées, matériel adapté (tensiomètre…)

Informations complémentaires :

  • Conseil et suivi contraception
  • Pose de DIU aux nullipares
  • Auto-gynécologie
  • Accompagnement et sensibilité aux violences subies
  • Gros·se friendly

Commentaire(s) :

« Je lui ai fait part de mon angoisse concernant la balance et elle m’a dit que si je voulais elle pouvait lire sans me dire afin qu’elle seule le sache et que je ne me sentes pas obligée d’être confrontée à mes kilos supplémentaires. »

« C’est la première personne à m’avoir parlé de la pose de DIU en cuivre comme contraception d’urgence. Je n’ai jamais eu d’enfants et je ne suis pas en couple cela n’a jamais posé de problème dans son discours. »

« Ce fut la première gynéco à m’initier à l’auto-observation, elle m’a proposé de me donner un miroir pour que je vois ce qu’elle faisait et m’a montré mon col de l’utérus, m’a expliqué comment vérifier si mon stérilet et toujours en place. Elle m’a également donné un spéculum pour que je puisse continuer à la maison. »

« C’est une femme qui est très à l’écoute, sans jugement et qui voit le fait de faire des actes de gynéco comme un acte de sororité. Je recommande. »

Suzie Aganetto

14 rue de la Fourane, 13090 Aix en Provence
tél. : 06 40 37 97 28
Prise de rendez-vous en ligne possible

  • Femme soignante
  • Sage-femme
  • Secteur 1
  • Cabinet accessible :  rampe d’accès, sièges dans la salle d’attente, toilettes aménagées

Informations complémentaires:

  • Pose de DIU aux nullipares
  • Prévention et suivi IST
  • Sensibilité et accompagnement violences

Commentaires:

« Mme Aganetto a eu a faire le retrait de mon DIU, sur conseil de mon médecin (j’ai une forte anémie). J’avais très peur du retrait car la pose avait été douloureuse elle a donc pris du temps pour me rassurer, on a parlé longuement et ensuite elle a fait le retrait (en expliquant et prévenant quand elle mettait le spéculum). (…) Je sais qu’elle fait aussi les poses de DIU. pour la contraception, elle m’a proposé la pilule ou les implants mais j’ai dit vouloir rester aux préservatifs, elle n’a pas insisté et m’en a prescrit (c’est la 1ère fois qu’un praticien me parle des préservatifs remboursés). »

« Avec mes soucis avec la pilule elle m’a directement conseillé le DIU et m’en a expliqué le fonctionnement. Elle m’a proposé d’y réfléchir à tête reposée et que si je me sentais prête je pouvais revenir quand je voulais. Je me suis sentie libre dans mes choix. »

« Douleurs pendant les rapports. Elle m’a proposé de tester quelque chose et de ne surtout pas rester comme ça si ça ne fonctionnait pas, elle m’a bien dit que ça n’était pas normal, contrairement à d’autres pro de santé que j’ai pu consulter auparavant. »

Est-ce qu’il y a des personnes à qui tu conseillerais tout particulièrement ce ou cette soignant·e ? « À quelqu’un qui ne se sent pas à l’aise avec la pose d’un DUI, d’un spéculum ou même à l’idée d’être manipulée au niveau des parties génitales. Ce n’étais que des premières fois pour moi et tout s’est extrêmement bien passé. Sans précipitation, en demandant le consentement avant chaque manipulation et en proposant régulièrement d’arrêter. Ayant subi des violences sexuelles récemment j’y ai été particulièrement sensible. Je n’ai absolument rien senti. »